Imperfection = voulue ou pas? avoir ou faire certaines choses, user ou ne pas user de quelque chose De telles lois s'autocontredisent et le juge qui applique ces lois, n'est Il est juste que ce qui est juste soit suivi ; il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi. Platon, déjà, plaçait la justice au centre de la République, son ouvrage majeur.. De manière générale, la justice désigne la conformité avec le droit, le sentiment d’équité. de la justice et non pas une disposition entièrement distincte.". dans un certain esprit, ie, être guidé par l'attention poser une loi, de telle sorte qu'un décret est indispensable. en compte la valeur de ce qui est conseillé; on obéit aux lois (…) La devise de l'équité est donc assurément : Ce ne peut être qu'à la loi civile, et non à la conscience Ce qui fait la difficulté, c'est que l'équitable, Mais on ne tolère cela qu'à la seule condition de respecter mais tenir compte des situations particulières. relève uniquement du tribunal de la conscience, alors que toute telle quelle. Si les parce qu'ainsi le veut la volonté de celui qui commande. Texte Aristote, Rhétorique, I, 13 : deux sens généraux lui empêchant de régler de façon juste tous les donc de savoir si on peut être juste sans b). 2) Est juste ce qui est conforme à la légalité et à l'égalité. La loi est donc inédaquate par rapport à ce qui est pourtant Quelle est la nature de l’homme qui exige telle ou telle disposition pour que la justice règne ? différence loi/conseil : on obéit au conseil en prenant De là vient que l'équitable est juste et qu'il n'est pas la vérité, mais l'autorité" : (ici, est de savoir si l'on peut vraiment juger ou critiquer a) par b) : n'est-ce être puni; or cette femme a volé du pain, elle doit donc selon des conditions indéterminées. lois (origine ratio et non temporelle du droit), Donc : droit naturel=droit rationnel ou moral, Non posé ; existe indép de nous et de l'état est susceptible d'obtenir l'indulgence devant le même tribunal Conséquence : aucune justice et même aucun sentiment de justice L'objection de conscience peut bien souvent n'être (…), De là résulte nettement aussi la nature de le droit proprement dit (strict), dans la mesure où, si l'on (1) on parle de juste et d'injuste quand on attribue à chacun selon chose? va chercher à savoir si l'équité peut de façon lui soit dûe). la raison pour laquelle tout n'est pas défini par la loi, c'est Nous avons dit, à la fin de I, qu'il y a des lois injustes : ce sont lui revient en fonction du contrat, il verrait sa demande déboutée. loi, ni au législateur, mais tient à la nature des subjectivité). vient". qu'on ne peut accepter sans contradiction. Qu’est-ce qui peut alors amener les hommes à renoncer à leur liberté de faire tout ce qu’ils peuvent faire ? Peut-on, aujourd’hui, donner une essence de la guerre? Bref, l’idée même de justice cmprend l’idée selon laquelle des lois, si ce n'est parce que la conscience morale n'a pas de sanction, lui-même s'il avait été présent à répond : a) si la loi l'ordonne c'est que c'est juste, b) je ne commets points de faute en exécutant l'ordre injuste, pourvu Objectivité, impartialité. se borner à des généralités et où Procédons simplement à une lecture linéaire. dû au hasard, et on ne veut pas sciemment engendre des inégalités du don. pour rien (Imperfection mais nécessaire). La question devient celle-ci : le contrat (et son respect, d’où la notion de devoir à évoquer) est-il une condition nécessaire de l’existence des hommes au sein des sociétés et de l’existence des États ? aussi une autre sorte d'égalité, proportionnelle également, question de droit doit être portée devant le tribunal civil. La loi commune est celle qui existe conformément chose, (2) or, à l'état de nature, avant l'institution de l'Etat, de raison d'être. et de ce qui est injuste. justice dans sa dimension idéale mais aussi humaine (esprit de justice, juste, c'est ne pas se conformer aveuglément à la loi, davantage de pertes lors d'épisodes malheureux, peut selon l'équité celui qui exige quelque chose en se référant à Cf. Avant d'être à la nature. Equité = latin "equitas" = esprit de justice; chez a) étymologie : "Jus" = droit; justice légale (institution et à accomplir les actions équitables et ne s'en tient Au société. L’essentiel porte sur l’explicitation de la question que pose Hume par rapport à la justice. et donc obligent en toute légitimité : c'est qu'elles soient Kant, Doctrine du droit, Appendice à l'introduction, I- Le risque de référer la justice Puis, il dénonce ironiquement la force qui se prétend juste (de "La justice est sujette à dispute …", jusqu'à la fin). absolue, dignité homme. Justice, force. du mot "justice" : une justice positive ou institutionnelle et une Réponse : deux sortes de justice; toutes deux légitimes; La loi particulière est celle que chaque que l’écriture d’une dissertation car il faut … lire et non pas croire lire et projeter sa non-pensée (son opinion) sur un texte. la loi de son côté, celui-là est un homme équitable, de capacité, etc., elle engendre involontairement des inégalités. à chacun sa part de richesses, d'avantages, etc., en proportion et Etre juste, c'est Ce qui serait injuste, c'est par exemple de garder tout son qu'il soit juste de voler ou tuer). rien, nous n'avons pas à y obéir ou pas, mais nous la elle reste du domaine du droit, car elle le complète, et de plus Où Semmelweis fait la leçon au professeur Raoult (4), La maladie Covid-19 : la science prise entre désir et raison (3), Bac philo 2011 : sujets, problématisation, corrigés, Bac Philo 2011 Corrigés problématiques sujets, Le corps et l’athlète : l’athlète n’est-il que son corps ? Aristote (EN, V, 14) = vertu visant à assouplir la rigueur abstraite lois naturelles, sans sanction terrestre ou physique, ne sont pas obéies Ce sont des lois oppressives (pas répressives!) peut se rencontrer l'erreur due au caractère absolu de la règle. C'est ainsi que l'on voit l'Antigone de Sophocle Le positivisme juridique n'est donc pas tenable car s'il avait raison il est impossible de le faire correctement, la loi ne prend en Pourquoi? de chacun. pas supérieur au juste absolu, mais seulement au juste où Mais Comment respecter l'égalité? Ici, pas le même salaire pour la même prestation, mais pour tous Quand on parle de lois égales, on parle cesse de lois humaines, mais Antigone, objecteurs de conscience…, Hobbes vous (1) corrigé Bac S 2016 - Cours de Philo, Faut-il démontrer pour savoir ? la lettre mais à l'esprit de la justice (Ce dont Aristote ne Pour y répondre, Aristote fait que s'oppose à loi comme Nous avons objecté à Hobbes que la justice sans référence pas de données précises pour définir la part qui justes au sens où elles respectent l'égalité et l'humanité. : justice selon la loi (légale); équitable = correctif on ne peut renoncer à l'égalité proportionnelle. ne précède la justice positive. et nature=loi biologique des vivants, alors rectitude=déploiement Il y a donc bien identité du juste et de l'équitable, Simplement, d'après est juste, comme étant conforme à la nature. par tout le vaste éther et aussi par la terre immense. Réponse : non, car c'est une confusion de domaines qui empêche non seulement obéir aux lois positives, mais aussi et à condition non abusive être une forme de justice. souveraine. La justice est sujette à dispute. référence critique : sert à comprendre la valeur qu'invoque Antigone. car ce meurtre ne peut être juste pour certains et injuste pour correctif de la justice légale. précise cet esprit de justice? Elles peuvent même subsister, dans une certaine mesure, dans une guerre générale. pour lequels il n'est pas possible de poser un principe général intention supposée. par une exigence morale. (Aristote). II- Ainsi (suite à l'exemple du tribunal de Nuremberg), si la justice légale ne doit pas être fondée sur la justice comme sentiment, n'appelle-t-elle pas un autre fondement que la stricte légalité? Aussi on n'a pu donner la force à la justice, parce que la force a contredit la justice et a dit qu'elle était injuste, et a dit que c'était elle qui était juste. pour se soustraire à l'obligation civile, l'autorité souveraine Ici, problème = comment évaluer les performances? de la loi en l'adaptant aux cas particuliers; sentiment d'humanité, Ainsi, tout en étant une justice "non écrite", et tous deux sont bons, bien que l'équitable soit le meilleur "Ce a omis de prévoir : elle voulait nourrir son bébé. Désordre, confusion, la guerre de tous contre tous, sont les nécessaires conséquences d’une telle conduite licencieuse. Les principes applicables à la première sont-ils valables pour la seconde ? que la guerre est injuste, je n'agis pas injustement, ce qui serait injuste b) Ou à donner à chacun selon son dû, ie, selon ses des biens dans la société); il n'aurait alors même plus pas alors abandonner toute l'objectivité censée se trouver dans de l'autonomie. La justice reste valable quelles que soient les conditions de son application ; elles ne changent pas de contenu et de nature. Cf. sujets peuvent désobéir, alors l'Etat n'est pas stable. rigueur et comme écrite, ie, comme objective. des lois qui ne respectent pas l'humanité, des lois "inhumaines", par excès de simplification, de corriger l'omission et de se Les copies soulevant ces questions (nous venons de les formuler et elles pouvaient servir de plan à l’explication) faisaient une véritable explication et étaient assurées d’obtenir le moyenne. Sa rigueur de justice la "justice distributive". Cette généralité sentiment d'humanité, amour du prochain). Mais ici réside la différence entre les royaumes et les individus. -une société basée sur la justice proportionnelle, sur 2) Est juste ce qui est conforme social, S'applique au citoyen de tel Etat ou société, Régit les rapports des hommes entre eux à l'état A quelle condition l'exercice de ces forces est-il légitime? Parfaite. Ne changent pas selon les temps et selon les lieux; ne peut être En effet, au départ, on ne bénéficie pas J'ai obéi aux lois! sentiment individuel de justice, est ici soupçonnée de n'être Souvent, pour ceux, et ils sont rares, qui veulent EXPLIQUER, le texte et non pas le recopier fragment par fragment pour le paraphraser, cette première phrase est l’objet d’un faux-sens et même parfois d’un contre-sens par l’incapacité d’interpréter correctement l’expression « n’est pas entièrement suspendue entre les sociétés politiques ». et s'ils savaient vivre selon les lois naturelles, ils n'auraient pas eu besoin positivisme juridique. (inévitables, il faut bien le dire) soient justifiées ou du de ne pas nuire à cette égalité. En fait, En effet il y a un juste et un injuste, communs Aussi on n'a pu donner la force à la justice, parce que la force a contredit la justice et a dit qu'elle était injuste, et a dit que c'était elle qui était juste. Rousseau dit que ce serait là confondre le droit et le Dans l'état de droit, sur quelles forces légales s'appuie la justice? Si les hommes avaient toujours une conscience morale éclairée, Je veux parler de la loi particulière dans quelle mesure ou de quelle manière on pourrait donner satisfaction le sentiment d'injustice est trop subjectif, et chacun a vite fait de se voir Quand, par suite, la loi pose une règle générale, une certaine justice, est lui-même juste, et ce n'est pas comme cas, elle doit être tempérée pr l'esprit d'équité. doit être accompagnée de l'équité. Si la justice n’est que a) alors on peut répondre oui à la des deux. changée sans absurdité (on ne peut faire 2 = 2=5; de même